Accueil Menu présentation Menu forum Menu débutant Menu logiciels Menu photos Menu détente
les six  menus de base
AGENDA 2022

Liste des réunions au format ICAL
Astuce : pour garder votre agenda à jour, pointez le sur l'URL http://lug68.org/lug68.ics !

Les rendez-vous à ne pas manquer !
Chargement en cours...

Accès au Domaine Langmatt pour les réunions informatisées de Murbach :
Page Domaine Langmatt - Murbach
Domaine Langmatt - Murbach
Lat / Lon : 47,91281132210774 / 7,13822990655899

Accès au site internet de Linux Kunheim pour les réunions informatisées de Kunheim :
Linux Kunheim
Lat / Lon : 48,07737825492639 / 7,53405556082726

 

Les éditos :

(permalien : )

Avertissement : les éditos n'engagent que leurs auteurs respectifs, ni l'ensemble du LUG68, ni les autres associations libristes du département.

Annulation de la réunion du 15 janvier

La route étant malheureusement impraticable, nous ne pourrons malheureusement pas assurer la réunion prévue ce samedi 15 janvier. Et pour cette fois, ce ne sera même pas la faute de «l'emmerdeur public»!

Bienvenue dans le monde du réel II (le retour)

Nous sommes donc en 2022 - bonne et heureuse Année en passant - et surtout Bonne Santé !

GNU/Linux est désormais vendu dans tous les magasins physiques et les grandes surfaces. Les formats standardisés ISO de LibreOffice/OpenOffice sont devenus la norme en France, qui imite donc le R.U. en la matière. Les machines en magasin sont toutes vendues sans système préinstallé, mettant tout le monde sur un pied d'égalité. Les machines non PC (tablettes maquillées ou autres jetables) sont interdites de vente en France. L'état a enfin exigé des fabricants de remettre des trappes disques/RAM accessibles, des batteries amovibles sur les ordis portables, et interdit la vente de tout matériel non réparable 10 ans après la fin de sa commercialisation. Les suites bureautiques libres sont enseignées dès le collège, et installées sur tous les postes de l'éducation nationale en standard, avec raccourcis obligatoires dans les barres de tâches. GNU/Linux a remplacé windows sur tous ces postes, et sur les serveurs gouvernementaux. Le gouvernement favorise ouvertement le Libre et supporte financièrement bon nombre de projets libres ou open source d'utilité publique, en centaines de millions d'€ récupérés chaque année sur les licences microsoft. Ce même argent sert enfin à former réellement les gens à l'outil informatique, avec un CPF réouvert au datadockés, permettant aux EDL de faire des formations sur mesure en PME/PMI, loin du système mafieux de 2021, qui réservait ces formations pro aux seuls petits «copains» du système.

Non, non : ce n'est pas de la science fiction. C'est ce que pourrait être la France de 2022 si elle arrêtait enfin ses conneries, et qu'elle disposait de sa pleine et entière souveraineté, comme nos amis britanniques, qui ont choisi les formats OpenDocument de LibreOffice/OpenOffice, un an avant le vote du Brexit pour ne pas froisser la libre concurrence si chère à Bruxelles, en coupant l'herbe sous le pied de microsoft... Ce serait pour la France des centaines de millions d'€ économisés chaque année pour rien, une informatique beaucoup plus efficace avec des formats ouverts et interopérables, et surtout : des gens mieux formés, donc plus productifs et moins anxieux au travail ! Bref, que des avantages évidents !

Autre paradoxe. Comme nous l'avions prédit des années en arrière, tous les logiciels métiers sont en train de passer au format web, rendant le système d'exploitation de plus en plus secondaire, ce qui peut être considéré comme un progrès notable, puisque libérant de plus en plus les postes de travail du besoin de windows et Cie. Cela étant, si les petits éditeurs restent généralement raisonnables sur leurs tarifs, on ne peut pas en dire autant des GAFAM et autres gros éditeurs qui se goinfrent comme jamais ! Une fois la dépendance installée, et la traite mensuelle/annuelle mise en place, soyez certains de connaître, dans les années qui viennent, de très juteuses augmentations des tarifs, non justifiées et non justifiables. On ne pourra pas dire qu'on ne vous aura pas prévenu !

Plus que jamais, favoriser le libre, c'est aussi se mettre à l'abri de l'appétit féroce de ces multinationales, en diversifiant son parc et ses fournisseurs. Qui plus est : si la suite bureautique reste l'élément central de tout poste de travail, on rappellera ici que les formats OpenDocument de LibreOffice/OpenOffice sont les seuls à offrir une parfaite compatibilité sous les 3 OS majeurs actuels, et ce depuis des années. Les plus attentifs auront ainsi remarqué que si microsoft s'est empressé de proposer une version de edge sous GNU/Linux, elle n'a jamais proposé sa suite bureautique sous OS libre, préférant entretenir les problèmes de compatibilité artificiels, malgré l'arrivée des formats XML, tout en faisant le minimum d'effort pour être compatible avec la concurrence. Ainsi en 2022, LibreOffice sait ouvrir les documents protégés par mots de passe de sa concurrente, alors que l'inverse n'est toujours pas d'actualité. C'est parfaitement scandaleux, mais c'est loin d'être le seul élément démontrant à quel point nos dinosaures se reposent sur leur paquet de fric, en mettant des bâtons dans les roues de leurs concurrents...

Si on faisait aujourd'hui les comptes des dépenses public+privé chaque année chez microsoft, il y aurait là de quoi financer des usines de dizaines de milliers d'ingénieurs français. Et si ce monstrueux gaspillage d'argent public est payé par le contribuable dans un silence absolu, parfois sous le couvert de financements européens qui ne sont toujours que nos impôts qui nous reviennent amputés de 15 milliards d'€/an, la faute en revient à 200% à nos décideurs, qui n'ont toujours pas compris que quand un GAFAM vous propose un service gratuit, c'est forcément pour vous pigeonner au bout du compte. Rappelons ainsi que dans l'affaire Alstom, le DOJ américain avaient tous les emails de la boîte. À votre avis : qui les lui avaient filés en douce ?

Exit les leçons du RGPD que personne ne respecte et dont tout le monde s'en fout : combien mettent des données personnelles, qui ne leur appartiennent pas, sur les clouds des GAFAM, sans demander l'autorisation préalable des gens concernés ? C'est même devenu une mode chez certains, qui se croient «in» parce qu'ils suivent le conformisme fâcheux de leurs voisins, alors qu'en fait, il sont complètement «out» face aux enjeux de société qui se jouent en arrière plan, derrière nos écrans et nos câbles. Comprenez ici que l'informatique étant le pilier de nos sociétés, l'intelligence économique se paie directement sur nos emplois et notre niveau de vie actuel et futur. Nourrir un GAFAM ou assimilé, c'est affaiblir le pays tout entier, et trahir ses propres intérêts - sauf si vous êtes un collabo à écharpe rouge, bien entendu...

Le seul moyen d'affaiblir les GAFAM, ce n'est pas de leur coller des amendes que nous leur payons ensuite : c'est de «casser» la vente forcée des OS privateurs en magasin, d'utiliser et de favoriser au maximum des logiciels libres professionnels partout où cela est possible, sachant qu'en plus, ces logiciels sont gratuits pour la collectivité, et peuvent être déployés en un tour de main dans un parc de machines ! En clair : adopter une stratégie proactive pour réduire réellement la dépendance à ces fournisseurs, en s'en prenant directement à leur business. Tout l'inverse donc de ce que fait l'UE depuis sa création !

En cette année 2022, il serait peut-être temps de grandir un peu, d'arrêter les frais, et de se libérer plus que jamais de l'emprise des GAFAM, et de microsoft en particulier, dont le slogan «Laissez nous tout» (slip compris ?), devrait quand même inciter des gens intelligents, informaticiens ou non, à un peu plus de discernement, de jugement et de retenue.

P.S.: le formulaire d'adhésion 2022 est en ligne, et c'est le meilleur moyen de nous soutenir, en adhérant à l'association ! En espérant que les passes antidémocratiques et anticonstitutionnels retournent tous dans leur tombe d'où ils n'auraient jamais du sortir - et ce le plus rapidement possible. Et un grand merci encore à tous ceux et celles qui nous soutiennent !

(permalien : )

Les éditos :

Mentions illégales ! A propos Plan du site Liens Ressources Compte LUG68 haut de pageHaut de page