Accueil Menu présentation Menu forum Menu débutant Menu logiciels Menu photos Menu détente
les six  menus de base
AGENDA 2019

Liste des réunions au format ICAL
Astuce : pour garder votre agenda à jour, pointez le sur l'URL http://lug68.org/lug68.ics !

Les rendez-vous à ne pas manquer !
Chargement en cours...

Accès au Domaine Langmatt pour les réunions informatisées de Murbach :
Page Domaine Langmatt - Murbach
Domaine Langmatt - Murbach
Lat / Lon : 47,91281132210774 / 7,13822990655899

Accès au site internet du Cheval Blanc pour les réunions informatisées de Wintzenheim :
Espace d'animation et de Loisir du Cheval Blanc - Wintzenheim
Lat / Lon : 48,07043895165002 / 7,29973509907722

Accès au site internet de Linux Kunheim pour les réunions informatisées de Kunheim :
Linux Kunheim
Lat / Lon : 48,07737825492639 / 7,53405556082726

Accès au site internet de l'Aronde pour les réunions informatisées de Riedisheim :
cliquez ici
Lat / Lon : 47,74442710000000 / 7,36648620000005

 

Les éditos :

(permalien : )

Le club «Linux Informatique Sélestat» (LIS)

L.I.S

L.I.S

C'est avec grand plaisir que nous accueillons la création officielle du LIS (Linux Informatique Sélestat), au 3 rue de la Filature, à Sélestat, dont nous avons sûrement déjà rencontré quelques membres lors de notre précedente présentation, à la médiathèque de Sélestat en mars 2017, sur invitation de la médiathèque.

Pour le moment, les dates de réunions prévues sont les 4èmes samedis du mois, de 9h à 12h, et les 2èmes mercredis du mois, de 19h à 21h, avec une première réunion ce 23 février, pour faire connaissance.

Nous espérons que ce nouveau LUG trouvera rapidement succès auprès de tous les libristes du nord du département, et notamment ceux de la vallée de Sainte-Marie-Aux-Mines / Sainte-Croix-aux-Mines / Lièpvre, relativement isolée par rapport à nos associations respectives, à Wintzenheim, Kunheim, Murbach-près-Guebwiller et Riedisheim.

Il était quand même paradoxal que Sélestat, où les éditions Diamond éditent depuis des années un magazine GNU/Linux bien connu de la communauté, ne dispose pas d'une association libriste locale. Nous espérons donc que l'association trouvera rapidement son public, et si vous êtes du coin et que vous avez un peu de temps, nous vous invitons évidemment à donner le petit coup de main qui s'impose, les débuts d'une nouvelle association étant toujours délicats, parce qu'il y a plein de petites choses à faire (site web, logos et flyers, etc).

Quand l'UE est pavée de RPGD

Pêche au con
Victime innocente de la facilité immédiate.
(ou pêche au con... sommateur, bien sûr !)

Tout le monde se souvient du combat juridique entre la justice américaine et un GAFAM bien connu, la justice américaine demandant à sa multinationale un accès aux données d'un tiers, stockées sur des serveurs situés en Europe, et le GAFAM concerné refusant de fournir ces données au juge.

Mais ça, c'était avant...

Désormais, avec le CLOUD Act (Clarifyng Lawful Overseas Use of Data Act), les instances américaines se sont définitivement octroyées le droit extra-territorial d'aspirer et de consulter les données stockées par leurs firmes, y compris celles situées sur le sol européen, donc français !

Nous vous conseillons donc, plus que jamais, d'utiliser massivement les collectifs de type «châtons» pour y stocker vos photos, documents, musiques, vidéos, et autres fichiers partagés.

Certes : cela coûte quelques euros par mois. Mais entre nourrir des puissances étrangères, en vendant notre pays par petites tranches, comme le font nos gouvernants européistes depuis 1992 avec succès, ou passer en mode résistance, en utilisant déjà des logiciels libres partout où cela est possible, en stockant nos données chez nous, libre à vous de décider de l'avenir de vos enfants (et du votre par la même occasion, car ce sont aussi vos choix technologiques qui font votre emploi d'aujourd'hui et de demain).

Quant aux entreprises qui stockent leurs éléments stratégiques sur les clouds des GAFAM, elles se sont déjà «suicidées», mais elles ne le savent pas encore. C'est juste une question de temps.

Là où cela devient cocasse, c'est de savoir que le Cloud Act est en fait paru 1 mois avant l'entrée en vigueur du RGPD ! Alors que l'UE tente désespérément, depuis des mois, de nous vendre son torchon comme une réussite majeure, tout le monde a bien compris que les GAFAM, premiers concernés, n'en ont strictement rien à foutre des délires de leurs petites souris de laboratoires !

Une fois encore, ceux qui prétendent que l'UE nous protège de l'impérialisme américain peuvent donc remballer direct leur argument bidon : autant un pays souverain, comprenez hors de l'UE, peut imposer SA loi sur SON sol, autant l'UE est foncièrement et viscéralement incapable, dans tous les domaines, d'imposer une vision commune face aux autres blocs mondiaux. Et cela dure depuis 27 ans maintenant.

C'est lamentable que des gens doués d'un cerveau refusent de telles évidences qui crèvent pourtant les yeux. Mais s'il fallait vraiment résumer l'efficacité réelle de l'UE, ce serait sans réserve «Le chemin qui mène à l'enfer est pavé de bonnes intentions».

Il est vrai qu'en 2002, lors de la création de notre association, on espérait encore beaucoup de l'UE. Force est de constater que 17 ans plus tard, on n'en attend plus rien ! Les grandes régions sont un cadeau commercial fait aux GAFAM. Sarkozy puis Hollande ont respectivement vendus la souveraineté de notre armée à l'OTAN via les contrats Open Bar, et l'éducation nationale à Microsoft via un partenariat sans appel d'offre. Et nos nombreux éditos précédents d'avoir largement abordé tous ces thèmes en rapport direct avec notre démocratie et notre souveraineté numérique.

Le vrai pouvoir des GAFAM réside surtout dans un consumérisme débile et enfantin, entretenu auprès d'une bonne partie des consommateurs gardés dans l'ignorance. Quant à ceux qui savent, et qui se tapent des conséquences de leurs actes d'achat, ils finiront tôt ou tard par le payer comme les autres. Dans la pyramide de Ponzi, le seul gagnant est toujours au sommet.

Il est juste heureux que de par leur nature mondiale, les logiciels libres et GNU/Linux n'aient rien à craindre de la folie furieuse caractérisée des fossoyeurs de la République successifs. Cela étant, il faudra bien un jour reprendre le contrôle de notre pays et nos logiciels, et arrêter enfin ces conneries.

Et si en 2019, chacun commencait déjà par mettre du Libre dans son/ses ordinateur(s), ce serait une formidable avancée pour tous. Nos réunions informatisées sont là pour vous aider à faire ce petit pas pour votre ordinateur, mais ce grand pas pour la liberté et la démocratie.

Il ne tient qu'à vous de venir y participer !

(permalien : )

Les éditos :

Mentions illégales ! A propos Plan du site Liens Ressources Compte LUG68 haut de pageHaut de page