Accueil Menu présentation Menu forum Menu débutant Menu logiciels Menu photos Menu détente
les six  menus de base
AGENDA 2017

Liste des réunions au format ICAL
Astuce : pour garder votre agenda à jour, pointez le sur l'URL http://lug68.org/lug68.ics !

Les rendez-vous à ne pas manquer !
Chargement en cours...

Accès au Domaine Langmatt pour les réunions informatisées de Murbach :
Page Domaine Langmatt - Murbach
Domaine Langmatt - Murbach

Accès au site internet du Cheval Blanc pour les réunions informatisées de Wintzenheim :
Espace d'animation et de Loisir du Cheval Blanc - Wintzenheim
Linux Kunheim

 

Les éditos :

(permalien : )

La «grande région» informatique...

Pour bien commencer la nouvelle année, la région grand-est a donc décidé de jeter l'argent public par les «fenêtres», en procédant à l'achat de licences MS Office via l'UGAP (Union des Groupements d'Achats Publics), au détriment de LibreOffice, la suite bureautique libre, gratuite et multiplateforme, largement déployée en milieu professionnel et associatif, et adoptée officiellement en 2015 par nos amis anglais pour leurs administrations !

Nous n'allons pas ici refaire notre vibrant plaidoyer pour LibreOffice : plus personne ne peut dénigrer aujourd'hui les fonctionnalités et le professionnalisme de cet intégré bureautique, que les scolaires ici concernés peuvent ramener chez eux et installer en toute légalité. Rien à voir avec un MS Office, qui impose de fait un système d'exploitation privateur de liberté, désormais inutile, pour ne pas dire obsolète.

Non, ce qui frappe surtout, c'est que ce nouveau gaspillage honteux d'argent public est l'oeuvre de M. Richert, bien connu en Alsace pour avoir été le principal investigateur du référendum populaire sur le regroupement Haut-Rhin/Bas-Rhin en 2013, largement rejeté par les haut-rhinois ! Retrouver ainsi M. Richert 3 ans plus tard à la tête de la grande région est déjà en soi incongru, pour ne pas dire insultant vis-à-vis du résultat des urnes. L'opportunisme n'est certes pas un crime, mais M. Richert prouve ici, à ceux qui en doutaient encore, que les référendums populaires présentés aux français n'engagent toujours que les imbéciles qui y croient...

Il faut dire que nous assistons en ce moment, dans toute l'Europe, à la mise en place de ces grandes régions contre la volonté des peuples. Et si les «sheriffs» de Bruxelles s'emploient ainsi à «flinguer» nos états nations européens, en soutenant et encourageant encore les autonomistes de tous bords, c'est bien pour créer au final des états-unis d'europe sous la coupe et le modèle des USA. La similitude entre la taille des états américains et la taille de nos grandes régions ne laisse planer aucun doute sur le sujet : l'Europe a bel et bien été créée pour nous imposer une fédération dont aucun français, ni aucun européen, ne veut, et ce dès ses origines nazies, avec un Walter Hallstein «reconvertit» en premier président de la CE.

Cela étant dit, il faut bien comprendre que pour un acteur comme Microsoft, disposant du passe-droit de la vente forcée en magasin, les grandes régions sont une véritable aubaine, d'abord parce qu'il y a moins de lobbying à faire, mais aussi et surtout parce que les acteurs du libre sont souvent de petites sociétés, incapables de répondre à des appels d'offre publics, onéreux en temps, donc en argent. Ajouter à cela le copinage politique, qui n'encourage pas non plus les acteurs du libre à perdre leurs deniers dans des marchés joués d'avance, et vous comprendrez mieux pourquoi le contribuable français continue de voir ses impôts partir vers les fonds de pension américains, au lieu de créer des emplois chez nous !

Soyons réalistes : la France est en train de creuser sa tombe, avec nos politiques qui lèvent la patte et tirent la langue, face à une puissance étrangère qui utilise l'outil informatique pour mieux nous envahir culturellement, économiquement, stratégiquement, en nous pistant à tout va, 24/24h et 7/7j. Le monde professionnel du libre n'est qu'une victime collatérale parmi bien d'autres. C'est bien la démocratie elle même qu'on est en train de tuer, et ce ne sont pas les preuves qui manquent en France : loi Urvoas, loi Notre, regroupement et disparition forcée en cours de 20000 communes sur nos 36000, disparition des départements à l'horizon 2020, etc - tous passés sous silence médiatique total, nos grands média étant désormais sous la coupe de quelques milliardaires français, copains comme cochons avec l'oligarchie en place !

Pour la partie informatique qui nous concerne, nous avons déjà indiqué la solution logique pour arrêter les frais avec l'Europe dans notre édito précédent. Nous ne la reprendrons donc pas ici. Nous soutenons simplement que le libre devrait être la norme par défaut dans toutes les administrations françaises, et tout particulièrement dans l'éducation nationale, où la protection des mineurs devrait l'emporter de fait sur les vélléités commerciales de quelques éditeurs anglo-saxons sans foi ni lois !

Et cela est d'autant plus vrai quand on considère le harcèlement continu des usagers chez Microsoft, le détournement de mises à jour officielles pour imposer les outils et réglages de l'éditeur, les (trop) nombreuses mises à jour râtées qui démontrent que l'éditeur ne maîtrise plus ses propres produits, et bien entendu : la location de logiciels au mois ou à l'année, avec en ligne de mire la location de l'espace cloud occupé !

Comme ses autres congénères, l'éditeur de Redmont ne veut plus vendre mais louer. Le but n'est plus seulement de rendre les usagers dépendants des produits de la firme, il est aussi de récolter le maximum de données dès le plus jeune âge. Ainsi ceux qui croient que l'éditeur a racheté le studio de Minecraft à coup de milliards de dollars juste pour faire plaisir aux petits enfants, feraient bien de prendre une bonne dose de juvamine. L'ancien patron de M. Edward Snowden ne fait pas la fine bouche : adulte ou enfant, «tout est bon dans le cochon», comme dit l'expression populaire...mdr

Chacun appréciera donc le généreux geste de M. Richert et de ses tristes accolytes, et en tirera les conclusions qui s'imposent. Notre appartenance à l'Europe et à l'OTAN nous ruine en licences inutiles, en plus de nous mener droit dans le mur et dans la dépendance totale aux GAFAM, passés grand-maîtres en évasion fiscale mondiale, avec la complicité patente d'autres états européens.

Au moment où GNU/Linux est parvenu à se métamorphoser en OS familial, et qu'au niveau professionnel, l'OS libre n'a plus rien à prouver, le privateur de liberté continue de bénéficier sous nos latitudes de l'argent public, envers et contre tout bon sens, au détriment d'un monde libre laissé complètement à l'abandon par l'état français ! Et quand on sait qu'au moins 30% du cloud du Microsoft tourne aujourd'hui sous GNU/Linux, on se demande sérieusement si nous sommes les seuls idiots de la planète à nager à contre-courant du progrès !

Quand on apprend enfin qu'il n'y a plus qu'un député à l'Assemblée Nationale qui utilise encore du libre, alors que début 2006, l'assemblée était pourtant bien partie pour donner l'exemple, on se dit sérieusement que le divorce avec nos élites est désormais consommé. Si ces gens sont tous devenus au mieux des incompétents, au pire des traîtres, alors il est vraiment temps de faire le ménage qui s'impose...

En tant qu'association, nous ne pouvons une fois encore que prévenir des dérives effarantes que nous observons. Mais quelque part, c'est bien le consommateur qui a toujours le dernier mot, et qui est le premier responsable de ce qu'il achète, et du pouvoir ubuesque qu'il donne à ces firmes étrangères !

Au peuple français de choisir donc son avenir, et de savoir s'il veut finir enchaîné comme un esclave... ou pas !

(permalien : )

Les éditos :

Mentions illégales ! A propos Plan du site Liens Ressources Compte LUG68 haut de pageHaut de page