Paraît qu'i faut s'présenter

Vous êtes nouveau, présentez-vous, décrivez votre matériel, vos logiciels, l'utilisation que vous en faites ou souhaitez en faire...
HansTrappHeschAVelo
Messages : 43
Inscription : mar. 11 juil. 2017, 14:47
Niveau : Débutant

Paraît qu'i faut s'présenter

Message par HansTrappHeschAVelo » jeu. 13 juil. 2017, 11:19

Bonjour,
Ici je m'apelle HansTrappHeschAVelo. "Ubuntu Mate" installé samedi dernier au site réel Langmatt. Cela fonctionne très bien ! Je suis en train de découvrir les différentes possibilités et fonctions au fur et à mesure.
Au cours d'essai d'installation du pilote de scanner de Brother DCP-1612W pour Linux, ils demandent d'opter pour l'une des deux versions de système d'exploitation Linux. Je ne sais pas de laquelle d'entre les deux je relève (l'un d'entre ces deux choix est "deb"). Comment le déterminer? Merci de votre aide.
P.S. Appréciation qui n'engage que moi-même: la pédagogie de l'assistance (anglicisme "support") de Brother Suisse SA me semble très mauvaise car horriblement succincte au départ et touffue après. Je ne suis toujours pas parvenu à installer le pilote (anglicisme "driver") de la fonction scanner de Brother DCP-1612W.
En tant que membre de la société française de terminologie et de l'APFA Actions pour promouvoir le français des affaires, je crois en la modernité et en l'efficacité de la langue française. Je dédaigne les anglicismes inutiles.
Tout de bon à toutes et à tous.

favdb
Messages : 38
Inscription : ven. 17 mars 2017, 01:21
Distribution : Mint 19 Cinnamon
Niveau : Expert
Localisation : Colmar (Haut-Rhin)

Re: Paraît qu'i faut s'présenter

Message par favdb » sam. 15 juil. 2017, 21:45

Bonjour,

J'ai donné quelques réponses sur les autres fils que tu as créé. De manière générale (toujours) l'informatique est un domaine technique largement dominé par les anglophone, commercialement du moins. Il est donc strictement nécessaire de connaître un minimum de langage utilisé dans ce domaine. Pourtant je suis un ardent défenseur du français, y compris dans le domaine technique. Mais le fait est là, on ne peut pas ignorer l'anglais en informatique. La preuves? Regardes les différents langages de programmation, ils sont tous anglophones. Il y a des exception bien entendu, mais elles sont marginales. Ceci dit rien n'empêche de préférer les termes français (comme pour pilote au lieu de driver).

Pour en revenir à ton problème de départ et en lien avec la problématique anglais/français, tu ne devrais pas utiliser le terme de scanner qui a pour origine le mot anglais, mais celui de scanneur, ou mieux celui de numériseur. Restons positif, l'utilisation d'anglicisme est de nature à enrichir notre vocabulaire. Et voilà qu'en français au lieu d'un seul mot chez les anglais nous avons trois: scanner, scanneur et numériseur. Et on pourrait même utiliser le terme digitaliseur. :D

En tout cas bienvenue dans le monde merveilleux de Linux.

HansTrappHeschAVelo
Messages : 43
Inscription : mar. 11 juil. 2017, 14:47
Niveau : Débutant

Re: Merci et détermination du terme que j'adopte

Message par HansTrappHeschAVelo » lun. 17 juil. 2017, 20:46

Merci de cette précision.
Pour ma part, le terme que j'utilise est "scanneur" selon le dictionnaire officiel du gouvernement du Canada Termium Plus (gratuit, en ligne), sous entrée angl. "scanner", fiche de domaine conceptuel 4 (fiche 4), ainsi que la fiche idoine du lexique de l'APFA Actions pour promouvoir le français des affaires qui, lui aussi, donne scanneur pour le domaine conceptuel du matériel informatique.
(Termium Plus: http://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2al ... resultrecs)
(APFA: http://www.apfa.asso.fr/lexique/s.htm)
Si j'ai utilisé "scanner", c'est par erreur. Evidemment, il faut savoir raison garder.
Mais sous un angle spécifiquement linguistique, ce n'est pas du tout une question de pédanterie, de préciosité ou de conservatisme obsessionnel. L'aspect psycholingustique ou linguistico-neurologique ne doit pas être oublié. L'entretien de ce que l'on appelle en terminologie (ETI Ecole de traduction et d'interprétation de Genève, ou Université de Besançon ou de Paris-Sorbonne ou Dauphine, par exemple) le "génie de la langue" est à terme indispensable, même si l'on intègre un terme étranger dans la langue de spécialité francophone. La langue fondée sur le fonds francophone peut s'avérer très efficace. Preuve en est la recherche en sciences de la nature ou en physique fondamentale (par exemple: CERN Genève), entre autre, où du point de vue numérique la création de termes francophones est énorme. Voir aussi FranceTerm ou ECOFIN (groupes de recherche terminologique Economie et finance, section Entreprises, du Ministère des finances, Bercy, Bâtiment Vauban, Bureau 101).
Je me base essentiellement sur mes associations professionnelles de terminologues. Mes confrères terminologues allemands, suisses (banque de données terminologique gratuite en ligne TERMDAT) ou autrichiens ont exactement la même démarche que nous autres terminologues francophones.
Cordialement,
HansTrappHeschAVelo

favdb
Messages : 38
Inscription : ven. 17 mars 2017, 01:21
Distribution : Mint 19 Cinnamon
Niveau : Expert
Localisation : Colmar (Haut-Rhin)

Re: Paraît qu'i faut s'présenter

Message par favdb » lun. 17 juil. 2017, 23:49

Intéressante discussion que nous pourrons poursuivre lorsque j'aurai rejoins l'Alsace.

Répondre