Page 1 sur 1

Rachat de Redhat par IBM

Publié : lun. 29 oct. 2018, 10:48
par le Manchot Masqué
https://www.lesechos.fr/tech-medias/hig ... 217269.php

Hormis que le journaliste confond encore logiciel libre et open source industriel au bout de 25 ans, soulignant ainsi la qualité lamentable de son journal, la nouvelle elle-même est quand même lourde de conséquence, vu le nombre de projets libres qui passent sous la coupe d'IBM.

Bientôt les GAFAMI ?

Re: Rachat de Redhat par IBM

Publié : dim. 04 nov. 2018, 17:51
par vfl
le Manchot Masqué a écrit :
lun. 29 oct. 2018, 10:48
https://www.lesechos.fr/tech-medias/hig ... 217269.php
Bientôt les GAFAMI ?
Est-ce que tu pourrais élaborer et donner des exemples montrant qu'IBM a sa place à la suite des GAFAM ?

Re: Rachat de Redhat par IBM

Publié : dim. 04 nov. 2018, 22:39
par le Manchot Masqué
Le sens de la question est précisément de savoir ce que fera IBM de ce rachat, et de savoir s'il deviendra à terme un nouveau GAFAM... ou pas !

Re: Rachat de Redhat par IBM

Publié : lun. 05 nov. 2018, 09:58
par gerard25
Cela ne montre t'il pas que le logiciel libre et l'open source qui etaient vus comme des entités négligeables sont considérés comme des domaines ou il faut etre et peut etre même comme des domaines qu'il faut essayer de contrôler ?

Re: Rachat de Redhat par IBM

Publié : lun. 05 nov. 2018, 20:59
par le Manchot Masqué
? Plus personne ne voit aujourd'hui les logiciels libres et les logiciels open source comme des "entités négligeables", même ces bons vieux trolls de forums payés pour dénigrer le libre. Bien entendu que les GAFAM veulent mettre la main sur le gâteau, mais comme l'a montré l'affaire oracle et l'apparition de LibreOffice : quand un industriel fait le con, un fork voit le jour, et c'est fini. C'est bien là tout leur problème : même avec un droit de vote dans la fondation Linux, personne n'est maître du développement du noyau sous GPLv2. Les membres platinum sont juste des acteurs parmi d'autres, chacun venant ajouter sa technologie maison, sans pouvoir empêcher les autres d'ajouter les leurs. Et si demain ils décidaient ensemble de pourrir le noyau, un fork verrait le jour, et basta. De toute façon, tous les industriels ont bien compris que le noyau Linux l'a emporté : y compris microsoft qui utilise désormais 50% de GNU/Linux sur son cloud. Je m'attends à un rachat de suse ou canonical d'ici peu, mais on verra.

Re: Rachat de Redhat par IBM

Publié : sam. 10 nov. 2018, 11:09
par vfl
Je ne pense pas non plus qu'IBM ai sa place dans les GAFAM, leur modèle économique n'est pas le même.
Après il faut voir dans le temps, ce qui va se passer avec fedora, avec les employés de Red Hat.

Une entreprise qui pourrait être ajouté aux GAFAM c'est peut-être Oracle, d'abord avec l'épisode Openoffice, et maintenant leur comportement avec leurs clients DB et les dérives de Java. Mais c'est moins visible car ça ne touche pas directement le grand public.